Les aventures de pessah selon Hélène

Publié le par chloe et helene

Noam, notre nouveau roomatCh, dès son arrivée décide de marquer son territoire en introduisant ses traditions. Bien sûr rien ne peut mieux réjouir les roomatCH et premier reflexe : mais qu'est ce que tu vas nous cuisiner ? Si il y a une chose que j'ai compris de la religion juive, c'est que chaque fête se célèbrait accompagnée d'un bon (très généreux) repas "ressers toi ma fille, t'es toute maigre !" Mais quelle ne fut notre déception quand Noam nous annonca que finalement il ne souhaitait pas particulièrement manger cacher, QUOI ?!! Et Chloé qui en rajouta une couche en parlant des repas garguantesques de sa grand mère -  et dire que je ne pourrai pas goûter à ces fameuses spécialités de pessah...


Finalement, Noam accepte de faire une petite concession et nous déniche sur internet une recette de quiche de matsot. Après un passage dans l'épicerie cacher pour acheter les fameuses matsot (nous nous contenterons de viande non cacher), je comprends enfin pourquoi les mères juives ne multiplient pas les recettes à base de pain azime en dehors de pessah. En effet, il ne faut pas moins d'un quart d'heure pour transformer les tranches de pain en une bouillie assimilable à une pâte à quiche !

Les invités arrivent. Renana, Aviv et Avshalom cousins de Noam venus en direct d'Israël pour éviter les fêtes de pessah - notamment les repas qui selon leurs dires ne sont pas particulièrement reussis dans leur famille. La pression monte pour mon premier essai avec la cuisine juive "Je n'ai jamais rien mangé de bon avec des matsots" ajoute Renana. J'ose enfin présenter ma quiche :  elle est bien dorée et l'odeur est séduisante, présentée dans une assiette avec une salade concombre-tomate-olive. Le verdict tombe peu de temps après: "c'est mon meilleurs repas de pessah" affirme Renana, ouf ! J'avoue que je ne suis pas peu fière et je leur promets pour leur prochaine invitation un repas authentiquement français, un nouveau défi : il faudra tenter d'imiter la cuisine de Maman.

Hélène 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article