Lyon in the sCHtreet

Publié le par chloe et helene

Les rues de Lyon vivent, vibrent et les roomatCh vivotent pour vous. Un petit tour et c'est parti... un nouveau reportage photo...de nouveaux plans d'une SCHtreet attitude digne de la cité !

Pour commencer, les Breakdancers ont choisi pour salle de répétition le parvis de l'opéra. Un hasard? Pas tellement!!! Le bâtiment incarne à lui seul le contraste entre un style baroque et des rénovations réalisées par Jean Nouvel. Terrain privilégié des danseurs qui peuvent s'entraîner devant un public hétéroclite. Le sol en granite noir, parfaitement lisse, reflète leurs mouvements. La beauté de l'édifice fait ressortir l'agileté de ces breakdancers. Petite répétition, échauffement avant la soirée, le vrai show est prévu en nocturne.

 


D'autres groupes de jeunes s'entrainent sur leurs planches. Chacun son outil, chacun sa technique. La Young Generation de Lyon n'a rien à envier aux JeunCH de la Cité. Ils ont de l'ambition et répètent sur leur board le même mouvement à l'infini. Sauts périlleux et complexes dans un bol creusé dans les quais: occasion pour eux de prouver leur maîtrise du skate, occasion pour les roomatCH de les bombarder de photos.



Les murs ont également envie de s'exprimer: des graffitis et surtout des tags tapissent la ville. Ils sont comme tout art in the SCHtreet revendicatifs et expressifs. La révolte des canuts n'est pas terminée, les lyonnais n'hésitent pas à dénoncer, à critiquer et surtout à le "bomber" et même à le bombarder sur leurs murs. Les roomatCH ont même réussi à saisir la rumeur: un certain poète ferait des ravages en tapissant la ville de vers. Si vous le connaissez, si vous l'avez vu, n'hésitez pas à nous envoyer des photos...



Mais les lyonnais ne sont pas tous YOUNGCH et COOLCH. Un propriétaire a décidé de mener une guerre contre la rue. Il repeint  en permanence son mur pour effacer tout message subversif, pour s'affirmer en tant que propriétaire d'un mur vierge. Néanmoins, à son insu, ce propriétaire sera décrété par les RoomatCH comme artiste in the SCHtreet.  Le résultat n'est-il pas en effet artistique? Admirez cette palette de couleurs... Alors, censure ou création ?


Publié dans OutSCHide : voyages

Commenter cet article