Le dernier roi d'Ecosse

Publié le par chloe et helene


Certains lecteurs aimeraient que les roomatCH s’impliquent plus personnellement dans leur blog, parlent d’elles à la première personne, partagent leurs expériences les plus intimes. Imprégnées de la culture pascalienne du «moi haïssable », il est vrai qu’elles éprouvent certaines difficultés à présenter à leurs lecteurs le cœur intime de leur cité, à se dévoiler complètement aux yeux de la blogosphère. Mais, sensibles aux critiques en tout genre, les roomatCH vont tenter l’expérience du narcissisme et de l’introspection, utiliser le blog comme une véritable catharsis…

Je vais tenter cette expérience à travers les commentaires du dernier film de Kevin Macdonald Le dernier roi d’Ecosse. La tâche n’est pas aisée…Comment étaler mes émotions après avoir lu tous ces articles sur le film ? Comment transmettre une opinion personnelle après avoir entendu les avis de tout un chacun ? Dans quelle mesure suis-je capable de prendre des distances par rapport à l’environnement qui m’entoure ? Je ne veux pas vous décevoir… Après avoir abandonné le ton impersonnel des roomatCH, je ne vais pas me cacher cette fois derrière les lois du déterminisme !

Le film commence sur un ton très léger, un repas de famille en écosse, Docteur père félicite docteur fils devant un bon ragoût écossais, docteur fils hurle dans sa chambre, fait tourner sa mappemonde et abandonne sa très chère demeure bourgeoise pour les paysages exotiques de l’Ouganda. Le voilà propulsé dans la foule en délire, saluant l’arrivée du nouveau président Amin, participant aux danses traditionnelles, aux cris de joie d’un peuple plein d’espérance. Accident de voiture, vache agonisante, Nicholas soigne la main d’Amin et lui prend son pistolet de manière désinvolte pour achever les souffrances de la vache…Impressionné par la franchise de ce jeune homme, Amin le propulse au cœur de ses conseillers, médecin du président, « singe écossais ».

Nous plongeons alors dans cet univers luxueux – piscine, réception – à travers le regard de cet écossais sorti tout droit de sa campagne, cet écossais n’ayant pas véritablement pris conscience de la portée du « coup ». Nous abordons alors le régime d’Amin sans idée préconçue, essayant de considérer les traits psychologiques de ce dictateur ougandais, affublé d’un kilt. Nous buvons avec lui les paroles d’Amin qui nous promet un monde meilleur dans lequel l’homme noir prouve à la face du monde que les africains ne sont pas des « cannibales », qu’ils peuvent apporter prospérité économique et bonheur à leur peuple.

Progressivement, le rire complice de Nicholas se teinte d’amertume et de peur…
Progressivement, il se rend compte qu’il ne pourra plus quitter l’Ouganda pour retrouver le charmant ennui de sa demeure familiale…
Progressivement il comprend qu’Amin se comporte comme un enfant apeuré et imprévisible, un enfant ayant conquis un territoire par la violence et craignant à juste titre que celle-ci se retourne contre lui.

En quelques minutes le film change de ton, Nicholas gagne dix ans de maturité…

J’ai particulièrement apprécié la performance de Forest Whitaker, interprétant le dernier roi d’Ecosse. Emouvant au départ, ses blagues deviennent de plus en plus pesantes et effrayantes…

J’ai particulièrement apprécié la démarche du réalisateur qui aurait pu se perdre dans une présentation caricaturale et simplificatrice du dictateur sanguinaire mais qui a préféré nous montrer l’être humain, ayant grandi dans une famille pauvre, ayant été exploité par les anglais et arrivant au pouvoir avec une véritable volonté politique. Cependant, Amin ne maîtrise rien, la violence de ses opposants, les critiques de la presse internationale. Rongé par la peur et la paranoïa, il élimine ceux qui seraient susceptibles de le tuer, il tue pour se protéger. Aucune intelligence politique, enfant blessé et naïf : voilà comment un homme un peu simple mais pas profondément mauvais va massacrer 300 000 ougandais en l’espace de quelques années.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chloé 05/03/2007 13:18

Merci samue! Je suis contente de pouvoir contribuer de manière "cool" à ta culture. N'hésite pas en tant que 1er vrai représentant de la Young Generation à donner des idées aux RoomatCH!!!!

samuel 04/03/2007 18:41

Chloe tu as vraiment bien travaillé.Les photos son magnifique.Les commentaires son vraiment bien fait.Enfin un moyen cool pour me cultiver.Bref c'est géniale...Je te souhaites bonne chance.Continu comme ça

Lise 26/02/2007 10:25

C'est exactement ça: tu as trouvé les mots...