"Le Monde" attitude

Publié le par chloe et helene




Contexte

Et toi, t’as déjà trouvé tous tes cadeaux de noël ?
Non, pas encore. T’aurais pas une idée ?
Ah franchement, faire des cadeaux pour faire des cadeaux, c’est pas mon truc ! Va à la FNAC…

Les livres et les CDs de la FNAC, les produits de beauté Body shop, les parfums Marionnaud, les bougies, les écharpes, les ceintures, les montres, les chaussures, cadeaux de dernières minute dans le bazar du coin ou faux cadeaux déjà commandés « autant que ça te fasse vraiment plaisir! »: cadeaux, cadeaux, cadeaux, CadOHOHOHOHOHOHOHOH ! ! ! !

« Non, mais ce cadeau, je suis sûr(e) que ca va lui faire plaisir » affirme-t-elle en toute malhonnêteté…
« AH (BLANC) …………..MERCIIIIIIIIIIII (SOURIRE FIGE) »

Réflexion

Les « roomatCH » n’échappent pas à cette convention sociale du cadeau. Pas d'idées, pas d'argent, une grande famille et beaucoup d'amis: que faire? WhatCH up? Les « roomatCH » se creusent la tête « Brainlab ». Elles errent désespérément « OutsCHide » pour trouver une idée mais leur cerveau est court-circuité par les guirlandes de noël ! Elles décident alors de se replier « insCHide » dans leur Cité pour se concerter: et c’est alors qu’apparaissent devant elles des « Le Monde », et des « Le Monde » et des « Le Monde 2 » empilés les uns sur les autres. Elles ne pouvaient se résoudre à les jeter !

Solution

Les idées se mêlent alors les une aux autres – recyclage, ludique, information de haute qualité, colle à tapisserie, vases, boîtes, maracasses… C’est à partir de cette réflexion que naîtra pour le plaisir de leurs lecteurs un nouvel épisode de la série « DesignLab » : le papier mâché.

Historique

L'origine du papier mâché est attribuée à la Chine du début de notre ère! Mais c'est seulement au XIXème siècle, avec le développement de la presse et l'utilisation en masse du papier, que la technique du papier mâché a évolué pour devenir le matériau que l'on connaît aujourd'hui. Particulièrement économique et simple d'utilisation, il devient très vite populaire. Cette technique permet à moindres frais de réaliser nombre d'objets usuels et même des petits meubles, ou encore des décors de théâtre. Peint et verni, le papier mâché résiste parfaitement à l'humidité. Le XXème siècle, fier de ses techniques et de ses matériaux modernes va bouder, voire mépriser, pendant de nombreuses années, tout ce qui n'est ni plastique, ni métal, ni résolument nouveau ! Cependant, aujourd'hui, grâce à une certaine "conscience écologique" qui prône le recyclage et l'économie d'énergie, le papier mâché est jour après jour remis à l'honneur; il semble même retrouver son prestige d'origine : œuvre d'art ou objet " déco " très onéreux, il est partout !

Conception

Matériel:
journal, de préférence « Le Monde »
colle à papier peint
objets du quotidien : ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas vous proposez des ready-made à la Duchamp du genre
« OH, un journal du mois de novembre ! »
« Et en plus, c’est une œuvre unique… »
L’idée avait malheureusement déjà été trouvée…

Technique

Etape n°1 : se promener dans les rayons du plus grand supermarché du coin. Nous vous conseillons les pots géants de macédoine de fruits et les délicieuses asperges casino! N’oublions pas les belles boîtes à gâteau de nos grand-mères.

Etape n°2 :
La technique du papier mâché consiste à encoller des morceaux de papier journal ou autre sur un support afin de créer toutes sortes d’objets
1. Diluer de la colle à papier peint dans de l'eau
2. Encoller des carrés de papier journal déchiré de 4 cm environ et les poser sur le support un à un en les lissant à la main afin de chasser les bulles d'air.
3. Laisser sécher avant d'opérer de la même manière avec le papier de décoration.
4. Enduire de cire

Pour le reste, laissez aller votre imagination…

Résultat

Que vous soyez " branché ", " écolo ", ou que vous ayez tout simplement envie de vous fabriquer ce petit miroir que vous ne trouvez nulle part ailleurs, faites comme les roomatCH, lancez-vous dans la technique du papier mâché!

Une petite démo …



Publié dans DesignLab

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article