Dérive parisienne: 2ème partie

Publié le par chloe et helene

Direction  St Paul pour une petite dérive culturelle à  «la Maison européenne de la photographie» : le regard des  «roomatCH» se pose alors sur un étrange sticker, un drôle de Monsieur avec ses lunettes. Ce monsieur semble regarder tout Paris : des bobos de la rue Ramponneau à Belleville, aux parisiens pressés à l’entrée du métro St Paul. Effectivement, « Monsieur » nous observe, l’air critique et moqueur ; lors des dernières campagnes électorales pour les présidentielles de 2002, il avait déjà envahi les abris bus, les poubelles, les panneaux de signalisation, les façades etc. Venez découvrir quelques œuvres de ce Monsieur de la dérision, qui par le biais de photocopies A3, est parvenu à se faire détester de l’ensemble de ses collègues  du "street art":
 


Après avoir défié les lois de la gravitation avec les célèbres photographies de Philippe Ramette, fait un tour d’horizon dans l’histoire de la presse – Regarder VU : un magazine photographique 1928-1940 – les « roomatCH » changent de cap pour le théâtre des Abbesses, pour se laisser aller à l’humour caustique de la pièce « Sauterelles » de Biljana Srbljanovic :

« Une seule sauterelle est un insecte inoffensif et sans défense ; elle peut être écrasée dans la paume de la main. Mais qu’elles envahissent massivement un pays, par millions et par milliards, et cela devient un fléau contre lequel les humains ne peuvent rien. Elles arrivent par nuées, d’immenses nuées qui éclipsent le soleil et recouvrent la terre, s’insinuant, comme l’eau, dans les maisons et les granges, passant par la plus petite fente. »
Dominique Pitoiset

Cette pièce décrit les gens de Belgrade, leurs conditions de vie sous un régime à bout de souffle, devant supporter ce ciel gris et cette pluie incessante. Les scènes circulent à la vitesse d’un film mais les acteurs peinent à suivre le rythme ! Pour terminer un portrait de famille: celui de l’horreur et de la cruauté.  (la suite dans un prochain épisode)

Publié dans OutSCHide : voyages

Commenter cet article