Festival Africolor, jusqu'au 23 décembre

Publié le par al!ce

poster-africolor1.gif
C'est la 19ème édition du festival et c'est la première fois que  j'en entends parler.
Vous l'aurez compris, le but du festival est de promouvoir les musiques venant du continent Africain.
Les 20 concerts du festival sont tous organisés dans différentes villes de Seine-Saint-Denis. Je ne connais pas les motivations des orgasinateurs pour avoir délocalisé tout le festival dans le 93 mais bravo pour avoir résister à la tentation parisienne qui aurait surement amené plus de retombées médiatiques et économiques.
Bravo, parcequ'hier c'est la moitiée de Clichy-sous-bois qui s'est déplacée pour assister au concert alors que s'il s'était tenu à Paris, on peut être surs que les dames en boubous lamés, leur maris endimanchés, leurs enfants, les jeunes des allentours ne s'y seraient probablement pas rendus.

Première partie, Etran Finatawa, un groupe venu du Niger, composé de Touaregs et de Peuls. Ils utilisent autant instruments traditionnels que guitare électrique et basse et chantent en polyphonies, et  si le côté lancinant peux lasser il y a toujours les costumes très travaillés et les instruments venus d'ailleurs.

Deuxième partie, la star! Elle arrive dans une magnifique tenue rouge, un turban dans ses cheveux assorti, et elle croule sous à peu près 124 carats d'or!
Visiblement Ramata Diakaté est très connue dans son pays et pas seulement... La communauté Malienne s'était déplacée en masse. La chanteuse ne chante qu'en Malien, ou un dialecte, je ne sais pas trop... pas facile de suivre...Mais une musique hyper positive, qui donne envie de danser! D'ailleurs quelques spectateurs sont venus la rejoindre sur scène. Un spectacle chaleureux et pro, où les gens se sentent à la maison!
Lors d'une chanson, peut-être l'un de ses tubes, un spectateur la rejoind sur scène et lui donne un billet, puis un second spectateur, puis un troisième, puis..... C'était l'éffervécence! On amène les enfants, on se fait photographier et cela pendant toute la chanson!  Surement une tradition.
Le concert s'achève, et là encore tout le monde descend sur scène, Ramata Diakaté chante une dernière chanson, toute monde à son coup, les flash crépitent, les baisers pleuvent.
Un vrai bouquet final !

Le tout pour 6 euros, si tous les concerts brassent un tel public je vous conseille vraiment d'y aller. En plus c'est l'occasion d'avoir un autre regard sur les habitants de ces quartiers, de se rendre compte du dynamisme des assocuations culturelles (voir la programmation culrturelle de l'Espace 93 de Clichy-sous-bois), et de peut etre prendre l'habitude de sortir un peu plus de Paris.

www.africolor.com

Publié dans Bon plans à Paris !

Commenter cet article