Les dégustations du palais Indien.

Publié le par chloe et helene

 

Voici quelques souvenir de mets indien qui ne m'ont pas laissé indifférente.Le lassi, délicieux velouté de yaourt sucré, salé ou nature, avec banane ou mangue, Il met du baume au cœur et au ventre. Il proviendrait du lait de chamelle, riche et sain pour la santé.

Quant au thé, qu’on le déguste chez des inconnus, dans une famille, en attendant son bus, c’est un vrai nectar, quelque peu trop sucré. On l’appelle Massala Chai, (massala signifiant épicé, et dans ce cas précis une composition de gingembre, cardamome, cannelle….et quelque autre épices difficilement reconnaissables). Les Femmes le préparent en mettant en ébullition le lait, les épices, le sucre, le thé, et un soupçon d’eau. Elles le font monter plusieurs fois afin qu’il prenne sa couleur ambrée et son arôme et le filtre.

Une boisson déconcertante. Certains étals vous serviront des verres protégés d’une pellicule en papier où vous y glisserez une paille. La première goutte sera poivrée, piquante, citronné et légèrement épicé, et vous ferez peut-être la grimace. Mais le tout reste rafraîchissant.

 Le "butter milk" est lui aussi déroutant et rafraîchissant. Il a un aspect légèrement trouble, et sans preuve gustative ( eau+ « lait de beurre » : beurre blanc ayant l’aspect d’une crème fraîche tournant au beurre). Il reste une des boissons favorite des Indiens. Le verre d’eau vous sera offert en signe d’accueil. Ainsi il faut s’abreuver  d’une petite gorgée pour ne pas désobliger son hôte.

La majorité des plats indiens que les familles nous ont servis sont des talis. La région du gujarat offre une version plus douçâtre mais non moins épicé. Ils se servent dans des grandes assiettes en métal avec des petits bols comprenant des mets divers, notamment le dhal (soupe traditionnelle au lentille, à mélanger au riz ou à la chapati, crêpe tendre, mélange d’eau cuite et de farine), le yaourt. un mélange de « ladies finger » au curry, du chutney, de la semoule aux amandes sucrés…..

Pour les amateurs d’épinard au fromage, le palak panneer est succulent,

Et même si ce plat comporte le fromage de vache ayant la consistance du tofu laissant à désirer, nous avons pu le déguster  d’une autre façon, recouvert d’épice et cuit au grill avec des petits légumes.

 On a reçu une potée chaude de riz et de mais dans notre main, lors d’un rituel matinal  de la célébration d’un dieu dans un temple….
carte-Inde.jpg Les Indiens sont amateurs de rafraîchisseur d’haleine à la fin du repas . il en existe de toute sorte : des graines d’anis au divers mélanges colorés ainsi que des graines noires vous laissant pantois par leur saveur. Les Paans (ci-contre) sont aussi surprenants, la feuille de bétel est habilement pliée en triangle. Ce qui reste difficile à engloutir en une fois. Elle renferme des épices (clou de girofle, anis) et des fruits confits. Les hommes prennent la version corsée à la chaux, la mâche et la  recrache au bord de la route ou à la fenêtre d’un bus…Il rend dépendant et colore les dents.

 

 

Publié dans OutSCHide : voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

helene 06/09/2007 13:35

alors .. à quand le repas indien pour déguster toutes ces spécialités ?