Chants d'adieu d'Oriza Hirata au théatre de l'Est parisien une vraie rencontre avec le Japon !!

Publié le par chloe et helene

arton93.jpg
Une recommandation de dernière minute, une pièce géniale, à voir absolument !! Tout ça si vous êtes libre avant dimanche 17 car malheureusement après il sera trop tard ...
Quelques mots sur l'auteur pour commencer, Oriza Hirata auteur et metteur en scène japonais, c'est l'une des personnalités les plus reconnues du théâtre contemporain japonais. Il a notament écrit  Tokyo Notes (prix Kishida Kunio, 1995) et Gens de Séoul (prix Yomiuri, 1998) qu'il a monté avec sa Compagnie Seinendan. C'est d'ailleurs au cours d'une colaboration avec cette troupe que Laurent Gutmann a rencontré Oriza Hirata et a mis en scène une ses pièces : Nouvelle du plateau S. Chants d'adieu est le résultat de cette rencontre car Oriza Hirata séduit par le talent de Laurent Gutmann a ensuite décidé de lui écrire une pièce résultat de la confrontation entre la France et la Japon.
Jugez plutôt, l'action se déroule au Japon dans une vieille maison, d'ailleurs je félicite le scénographe le décor s'accorde tellement bien avec la salle que j'ai eu l'impression de rentrer dans le décor pour aller m'asseoir dans un salon japonais. Dans cette pièce se reunit la famille de Marie, décédée brusquement, et ses proches amis japonais : son mari, une expatriée et l'organisateur des funéraille. Dans cet événement les deux cultures se confrontent : avec la langue (la pièce est en français, mais les japonais parlent parfois en japonais sans surtitrage), dans l'expression du deuil, l'organisation de la cérémonie, en bref toutes les actions sont prétextes à comparaisons.
Cette pièce est un vrai moment de bonheur, j'ai passée une heure et demi à rire en découvrant les excès et habitudes des français et des japonais. Très révélateur et très bien joué, une découverte !!

Publié dans Théâtre

Commenter cet article